logo
Lancer la vidéo

Ces cyborgs si sexys

ABO Numéro 5 - 2017 - par Renaud Maes -

Parmi les monstres contemporains, il y en a peu dont le pouvoir de séduction soit aussi intense que celui de l’hybride humain-machine : si « l’homme-machine » est en effet un monstre par ses difformités, il est aussi le symbole du dépassement des limites inhérentes à la condition humaine. L’ambivalence fondamentale de cet hybride lui permet de questionner l’ontologie humaine et, fatalement, de poser la question du désir de dépassement : l’hybride homme-machine est-il plus libre par la réalisation du projet de ce dépassement ou mieux aliéné à son désir de dépassement permanent ?

Les aïeux des cyborgs S’inscrivant profondément dans l’histoire du développement industriel et technologique, l’hybride homme-machine nait d’une comparaison entre « l’homme » et une « machine équivalente ». Cette comparaison prend racine dans le développement des automates imitant les actions humaines (notamment le joueur de tambourin de Vaucanson, l’écrivain et le dessinateur de Pierre Jaquet-Droz) et dans une série d’arguments philosophiques inspirés de l’assimilation cartésienne de l’animal à la machine débattus au XVIIIe siècle. Ainsi, dans son...
La suite de cet article est réservée aux membres Premium

Renaud Maes


Auteur

Rédacteur en chef de La Revue nouvelle.
Renaud Maes est docteur en Sciences (Physique, 2010) et docteur en Sciences sociales et politiques (Sciences du Travail, 2014) de l’Université libre de Bruxelles (ULB). Il a rejoint le Comité de rédaction en 2014 et, après avoir coordonné la rubrique « Le Mois » à partir de 2015, il est devenu rédacteur en chef de La Revue nouvelle en novembre 2016. Il est également professeur invité à l’Université Saint-Louis (Bruxelles) et à l’ULB, et mène des travaux de recherche portant notamment sur l’action sociale de l’enseignement supérieur, la prostitution, le porno et les comportements sexuels, ainsi que sur le travail du corps. Depuis juillet 2019, il est président du comité belge de la Société civile des auteurs multimédia (Scam.be).