logo
Lancer la vidéo

Ce que les médias font à l’expertise. Quels enjeux pour l’expertise médiatique ?

ABO Numéro 3 - 2017 communicationExpertjournalismemédiaMédias - par Baptiste Campion -

Si la fonction d’expert est fort ancienne, le développement des médias a favorisé l’émergence de formes spécifiques de cette fonction. Au-delà des codes et symboles permettant d’assoir le statut de l’expert médiatique, la question des fondements et des limites de son expertise nécessite un examen attentif.

La fonction « d’expert » est très ancienne. L’histoire des sciences et techniques nous enseigne qu’émerge en Angleterre dès le XVIe siècle la figure de « l’expert-médiateur », c’est-à-dire un artisan capable de théoriser son expérience et sa compétence pour les transposer à n’importe quel objet. Cela permet à l’artisan expert de se situer comme un médiateur entre les patrons (souvent restés à Londres) et le terrain (Graber, 2009). Le terme « expertise » est utilisé en français au XVIIe siècle, défini comme « mode d’instruction d’usage courant ». Sous l’Ancien Régime,...
La suite de cet article est réservée aux membres Premium

Baptiste Campion


Auteur

Baptiste Campion est docteur en information et communication de l’Université catholique de Louvain. Il travaille maintenant comme professeur et chercheur à l’Institut des Hautes Études des Communications Sociales au sein du master en éducation aux médias. Ses travaux scientifiques ont principalement porté sur la communication éducative médiatisée, les effets cognitifs de la narration, les interactions en ligne et l’appropriation des technologies numériques, les transformations de l’expertise dans ce contexte particulier. À côté de ces travaux scientifiques, ces questions l’ont amené à réfléchir sur les conditions de la « démocratie numérique », de l’espace social dans une société hypermédiatisée ainsi que le rôle et la transformation des médias.