Algérie Émeutes sur fond de désespoir

Laurence Jamotte

Déclenchées en avril dernier, à la suite d’une bavure policière, les
émeutes en Kabylie constituent la plus grave crise du président
Bouteflika depuis son arrivée à la magistrature suprême. La persistance des violences, l’immobilisme politique, la détérioration
des conditions de vie ont visiblement tari la source de légitimité
dont bénéficiait le chef de l’État au début de son mandat. L’Algérie n’est pas sortie de l’impasse, la population, confrontée à la violence, à la misère et aux injustices, s’impatiente, la révolte ne s’apaise
pas.