Agression d’Alain Finkelkraut : réflexion sur l’antisémitisme en France aujourd’hui

Lucie Prod’homme
Antisémitisme, Violences, gilets jaunes.

Après 1945 et la Shoah, l’antisémitisme est devenu une idéologie infamante d’un point de vue moral. Si auparavant il avait été banalisé, après la Seconde Guerre mondiale et la progressive prise de conscience du sort réservé aux Juifs dans les décennies suivantes, bien peu étaient ceux qui osaient se revendiquer antisémites. On aurait pu croire l’antisémitisme disparu, mais avec la médiatisation des thèses négationnistes dans les années 1970 et la montée en puissance du Front national, parti d’extrême droite, dans les années 1980, on a pu constater qu’en réalité un fond d’antisémitisme était toujours présent en France.