Wallons et Bruxellois sont-ils sur la voie de l’autonomie ?

Lechat Benoît

L’impasse dans laquelle la Belgique est coincée s’explique autant par l’énorme difficulté des partis francophones à concevoir un avenir autonome sans la Flandre et la Belgique que par l’irrésistible progrès du nationalisme flamand. Au fil des réformes de ces dernières décennies, ces deux phénomènes se sont renforcés pour arriver aux blocages de l’été 2011. Quels que soient les résultats des négociations en vue de la formation d’un gouvernement fédéral, les Wallons et les Bruxellois doivent remettre à plat leurs institutions et leurs politiques pour faire face à l’inéluctable réduction de leurs moyens et reprendre la production d’un projet mobilisateur pour leurs Régions.