Vive la gauche !

Paul Serlon

Un groupe de représentants de ce que l’on appelle en termes familier "la petite gauche belge", présentés par un journaliste du Soir comme des "intellectuels", a défrayé naguère la chronique par une critique qui se voulait dévastatrice es écologistes, accusés, péché capital, de ne pas être de gauche et d’avoir déçu les espoirs mis en eux. Tout n’a pas été (franchement) dit à propos de cette singulière apostrophe, sur laquelle on voudrait revenir ici.