Vers un service d’activation citoyenne ?

Abraham Franssen

Comme toute tentative de mise en place d’un statut de transition pour les jeunes, le projet d’instauration d’un service citoyen proposé aux jeunes de dix-huit à vingt-cinq ans participe d’une tendance plus générale à envisager la jeunesse comme une période intermédiaire de transition et de maturation. Entre l’activation promue par l’État et les profils de compétence souhaités par le marché, le projet « service citoyen » est exposé à de multiples instrumentalisations.