Vers un espace public fédéral ?

Lechat Benoît

Les élections législatives du 10 juin auraient-elles réellement acquis un tour quasiment existentiel pour la Belgique_ ? Comme lors d’exercices précédents, la presse et les hommes politiques font assaut de qualificatifs pour laisser entendre que leur enjeu est tout simplement la survie du pays, du moins dans sa forme institutionnelle actuelle. Par le passé, d’autres élections ont, elles aussi, été présentées sous un jour semblable, et les citoyens avaient pu constater à posteriori que le pays avait continué d’exister au travers de compromis complexes. Toujours est-il que la tension actuelle, bien réelle, se traduit par des mouvements d’opinion contradictoires. Si le canular organisé par la chaine publique francophone le 13 décembre dernier et les réactions crédules des téléspectateurs ont dramatisé la perspective d’une rupture, des initiatives telles que celles du groupe Pavia, de groupes de réflexion bruxellois et wallon dénotent à des degrés divers l’émergence d’une volonté et d’un état d’esprit post-conflictuels.