« Une sorcière comme les autres », disent-elles

Claudine Lienard

Pour leur différence à l’indétrônable référence masculine, les femmes sont renvoyées à la monstruosité. La persécution des sorcières est l’aboutissement de ce processus. Parce qu’il interroge en profondeur le carcan normatif, le mouvement féministe s’est très tôt réapproprié la figure de la sorcière. Aujourd’hui encore, la sorcière nous amène à penser et à agir pour le dépassement de la société capitaliste.