Une société sans impôt

Edoardo Traversa

Au-delà de la propriété, un monde sans impôt serait-il l’ultime frontière de la solidarité ? L’impôt redistribue mal les richesses et reste souvent perçu comme du vol généralisé. Propriété et impôt sont liés, et la véritable utopie fiscale consisterait à transformer le sens de la propriété en l’axant sur son utilisation à des objectifs d’intérêt général. L’impôt doit devenir un outil de participation à des solidarités concrètes.