Une fois de plus, c’est la « guerre » au Kivu

Jean-Claude Willame

Après des élections présidentielles et législatives peu crédibles et pratiquement reconnues comme telles par leurs organisateurs, après la tentative du nouveau pouvoir de se rattraper par la constitution d’un gouvernement de « technocrates », présenté comme non politisé et censé avoir l’aval des « puissants » de la « communauté internationale », après de premiers balbutiements dans la réforme du secteur de la sécurité réclamée à cor et à cri par les bailleurs de fonds via un compromis sur l’« affaire Bosco Ntaganda », voici que la « guerre » est à nouveau déclenchée au Kivu.