Une Justice tue

Vincent Lurquin
Rwanda, génocide, TPIR.

Avant de punir, il faut juger. L’expérience de terrain impose la conclusion que la justice (et son bras armé, le droit pénal) n’est ni vengeance ni oubli, mais mémoire et recherche d’une intention criminelle, elle-même fondatrice de l’espace du droit pénal. Les difficultés, les errements, les silences de la justice internationale sont dus au fait que l’on n’est pas allé au terme de la question pénale, et non à l’inadéquation du projet international pénal d’avec les figures du mal que sont génocides et crimes contre l’humanité.