Un objet politique non identifié

Paul Piret

Le plan Marshall ne procède pas du registre politique ordinaire. C’était vrai dans sa nature, puisqu’il prend le pari d’épouser des rythmes économiques bien moins fragmentés que le temps politico-électoral. Ce fut plus avéré encore en son cheminement, singulier au moins à trois titres : sa genèse, dans le malaise de ses auteurs ; sa concrétisation, dans un contexte à rebours des images porteuses ; son rayonnement, dans des débats aux clivages réels, mais tamisés.