Un accord interprofessionnel sauvé du naufrage ?

Michel Capron

On savait, dès le 15 novembre 2010, date de départ des négociations en vue de conclure un accord interprofessionnel (AIP) pour 2011-2012 concernant quelque 2,5 millions de travailleurs du secteur privé, que l’exercice serait extrêmement difficile, davantage encore que lors de l’accord « exceptionnel » pour 2009-2010. L’on se trouvait en effet dans un contexte politique et socioéconomique extrêmement fragile.