Turquie : débat autour d’un génocide

Pierre Vanrie

La probabilité que le Congrès des Etats-Unis reconnaisse le génocide arménien en octobre 2000, bien vite annulée à la suite de l’intervention de Bill Clinton, suivie de la reconnaissance par l’Assemblée nationale française en janvier 2001 de ce même génocide, a suscité un débat très intéressant et très nourri sur la question du génocide arménien en Turquie, un pays qui s’en est toujours tenu sur e sujet à la version "soft" de massacres perpétrés par les uns et les autres, c’est-à-dire Turcs et Arméniens, dans le contexte d’une Première Guerre mondiale qui opposait l’Empire ottoman à une Russie utilisant les Arméniens comme une "cinquième colonne".