Trois scénarios pour l’Europe en 2015

Christophe Degryse

L’Europe vit une crise existentielle. Après avoir accéléré considérablement le rythme de son intégration au cours des quinze dernières années — achèvement du marché unique, réalisation de l’union monétaire, extension de ses compétences —, elle doute aujourd’hui tout à la fois de ses finalités, de la nature de son projet et de la méthode à mettre en oeuvre pour le réaliser. En dépit d’une succession impressionnante de réformes des traités fondateurs (Acte unique européen en 1987, traité de Maastricht en 1992, traité d’Amsterdam en 1997, traité de Nice en 2001, et perspective de nouvelles réformes d’ici 2004), elle n’est pas parvenue à résoudre la question du modèle poursuivi. Dans quel système politique et économique voulons-nous vivre ? La question n’est pas institutionnelle ou technocratique. Elle peut se traduire de la manière suivante : quelle aventure les peuples d’Europe souhaitent-ils vivre ensemble ? Ainsi se résume la question fondamentale de l’avenir européen.