Travail en prison, qu’en pensent les détenus ?

Manuel LambertDamien ScaliaBlanche Amblard

Si les prescrits légaux en matière de travail pénitentiaire laissent penser que ce dernier permet d’atteindre les objectifs légitimes qui lui sont attribués (financiers, occupationnels, de réinsertion), la pratique semble s’en écarter. Face à cette situation, la Ligue des droits de l’homme a souhaité connaitre l’avis des détenus au travers d’un questionnaire qu’elle a distribué dans cinq établissements pénitentiaires. Il en ressort un paradoxe inquiétant : si le travail joue un rôle social et occupationnel majeur (pour ceux qui y ont accès), il est perçu à la fois comme une exploitation et comme une faveur qu’il faut obtenir.