Traité transatlantique. Quand le droit du travail devient un « obstacle inutile au commerce »

Myriam Djegham

La chanson libérale nous vante depuis longtemps la dynamique vertueuse du libre-échange. Son refrain : plus on exporte, plus on s’enrichit, plus on crée de l’emploi. Le grand marché transatlantique serait donc une voie de progrès social ?