Tout est question de confiance. Mais laquelle ?

Albert Bastenier

Le retour de la confiance en matière économique est un leitmotiv de tous les discours sur la crise actuelle. Mais peut-on soutenir qu’elle s’est envolée en raison des mensonges comptables ou de l’irresponsabilité des banquiers ? La question de la confiance n’est-elle pas plus profonde que cela ? Au sein des sciences sociales, elle a connu des approches différentes de la part des sociologues et des économistes. Leurs débats révèlent l’ampleur d’un problème de société qui concerne l’avenir du capitalisme aussi bien que de la démocratie. Demain, les choses seront-elles vraiment différentes ?