Terrorisme. Les morts des points de suspension

Joëlle Kwaschin

La règle est simple : les bons vivants font de bons morts, les mauvais vivants font de mauvais morts qui ne sont même pas des victimes. Ainsi le monde est bien en ordre.