Syndicats, la nouvelle donne

Bernard Fusulier

La crise du syndicalisme suscite de nombreux débats et analyses. L’institutionnalisation, les corporatismes, la montée de l’utilitarisme dans le rapport aux syndicats... sont autant de thèmes devenus familiers qui alimentent la thèse du déclin. Celle-ci ne fait évidemment pas l’unanimité. Sylvie Contrepois, dans son ouvrage, Syndicats, la nouvelle donne (2003), refuse, entre autres, d’assimiler les syndicats à une simple agence de gouvernance parmi d’autres ; le syndicalisme resterait un mouvement social vital qui, sur le terrain, se renouvellerait sans changer de nature.