Soyons gourmets !

Pierre Van den Dungen

La presse écrite ne fait plus désormais partie des médias de masse, concurrencée qu’elle est par Internet qui produit une nouvelle génération de lecteurs étrangers au support papier. Joue-t-elle encore son rôle constitutif des opinions publiques ou est-elle condamnée à disparaître ? Certes, une mise en perspective historique montre que jusqu’ici elle a bien résisté à la radio et à la télévision, mais l’avènement des nouvelles technologies nécessite une refonte radicale  : de vrais journalistes multimédias capables d’élaborer une politique d’édition spécifique doivent créer une presse critique et réflexive, dont il faudra assurer la viabilité économique, notamment en garantissant le paiement de droits d’auteur des œuvres diffusées sur la Toile.