Serge Dassault ou l’arme du quatrième pouvoir

Théo Hachez

En France, l’industriel Serge Dassault s’impose désormais comme un patron de presse de premier plan. En Belgique francophone aussi, où il n’est pas un inconnu, la diversification de l’industriel de l’armement touche notamment quelques médias phares : le groupe Rossel ("Le Soir", Sud Presse, "Vlan" et des participations dans R.T.L./T.V.I., Bel R.T.L., Radio Contact...), mais aussi "Le Vif/L’Express". La question de la propriété des médias est de celles qui font régulièrement surface dans les démocraties. Entre presse, économie capitaliste et politique, quelles concentrations, quels cumuls de pouvoirs sont-ils tolérables dans une économie qui se dit libérale et un régime politique qui se dit démocratique ? Plus encore sans doute que l’Italie de Berlusconi, la France post-gaulliste qui se dessine interpelle une opinion publique européenne en voie de constitution.