Retour sur le décret Inscriptions

Bernard DelvauxEric Bruggeman

Le «  décret Inscriptions  » continue à soulever des questions qui dépassent de loin la seule question des modalités de sa mise en œuvre. L’article que Bernard Delvaux a publié sur ce thème dans nos colonnes1 a ainsi suscité une réaction d’Infor Jeunes, sous la plume d’Éric Bruggeman. Sur cette base, ils ont tous deux accepté de se laisser interpeller à l’occasion d’un échange éclairant pour les acteurs éducatifs qui poursuivent des objectifs d’émancipation. Au centre de ce débat interne à la gauche  : la méthode à adopter pour transformer une école inégalitaire qui ne s’est jamais réellement ouverte aux milieux populaires. Pour mieux rencontrer des objectifs égalitaires, faut-il répondre aux attentes de certains parents et certains établissements qui sont en position de force dans l’école  ? Ou limiter une liberté de choix dont les familles démunies ne bénéficient pas  ? Ce débat inaugure une nouvelle rubrique dans La Revue nouvelle. Animée par la rédaction au travers d’une série d’échanges de courriels, elle donnera l’occasion à des auteurs de mieux faire comprendre leurs divergences comme leurs convergences. Notre intuition est que ce sont ces désaccords « féconds », « partiels », qui rendent plus intelligibles les raisons pour lesquelles une question est controversée  ; et qui relancent la discussion en en reformulant les termes.