Retour sur la saga de Doel et Tihange

Marc Molitor

La situation de crise causée par la découverte, en juin 2012, d’indications de défauts dans les cuves des réacteurs nucléaires Doel 3 et Tihange s’est donc conclue par une autorisation de redémarrage donnée le 17 mai 2013 par l’AFCN, l’Agence fédérale de contrôle nucléaire. Le soulagement fut général dans la classe politique et dans les milieux nucléaires.