Réhabilitation de l’agriculture : les écueils potentiels

Pierre Coopman

La réhabilitation de l’agriculture et du rôle des paysans est le dernier grand virage en date des politiques de coopération au développement. Derrière le consensus coexistent cependant des visions diamétralement opposées des voies et moyens de la revalorisation de la petite production agricole. Et le nouveau paradigme autour de la ruralité n’est pas à l’abri de certains écueils, les dynamiques sociologiques des campagnes ayant un rythme et une complexité pas toujours compatibles avec le volontarisme d’une certaine coopération.