Recette : des chiffres pour votre campagne

Anathème • le 8 mai 2014
sciences sociales, élections.

Selon un rapport de l’OCDE, de la Banque mondiale, de l’Université de Waremme, du Commissariat général aux politiques de promotion des produits locaux, de l’Observatoire des troubles psychiatriques, du Bureau international des migrations… Selon les chiffres du Bureau du plan, de la FGTB, du centre d’études du PTB, du MIT… D’après une étude américaine, du professeur Herman, de PricewaterhouseCoopers, de la Chambre du commerce du Hainaut occidental…

Aujourd’hui, il ne sert plus à rien d’avoir des idées ou des arguments, des valeurs ou une bonne connaissance du terrain, il suffit d’avoir le bon rapport… ou, plutôt, d’avoir lu son résumé et de disposer de quelques chiffres…

La consommation de gaz a chuté de 10% l’année passée ! Il manque 245 policiers à Anvers, la dette publique a dépassé les 120% du PIB, le PIB a chuté de 3%, 18% des jeunes de 18 à 25 ans vivent sous le seuil de pauvreté, la réforme fiscale coûtera 5,8 milliards d’euros, cette mesure permettra de créer 25.000 emplois…

Il est devenu vital de disposer de chiffres à balancer à la figure de vos adversaires, voire de vos partisans. Mais comment les obtenir ? Telle est la question que nous nous sommes posée. Nous avons donc commandé à l’Université de Bioul un rapport sur les sources pertinentes de rapports pertinents et vous en livrons le schéma conclusif, tiré d’un rapport de 243 pages (hors bibliographie) que, de toute façon, personne n’a lu.

Nous espérons, ce faisant, contribuer à une campagne électorale de qualité, fondée sur des données objectivables et des chiffres précis.

JPEG - 573.9 ko