Qui a peur du méchant étudiant ?

Renaud Maes

La «  violence scolaire  » et les «  agressions de professeurs  » font l’objet d’une intense préoccupation médiatique et politique. De la «  journée de la jupe  » aux guides de survie en milieu scolaire destinés à apprendre les bons réflexes aux enseignants assaillis, un large ensemble d’ouvrages de fiction, de manuels et d’articles scientifiques dépeignent les enseignants comme les punching-balls d’élèves aussi incultes que tyranniques.