Quelles perspectives européennes pour l’Ukraine ?

Anne De Tinguy
Ex-URSS.

Le jeu régional à travers lequel il faut comprendre les relations entre l’Union européenne et l’Ukraine est complexe. Si longtemps les réformes nécessaires à un rapprochement avec l’Union sont restées purement déclaratives, toute une série de tendances de fond poussent à ce rapprochement au-delà des positionnements politiques circonstanciels. Mais aujourd’hui, ce sont les États européens eux-mêmes, qui, en se gardant bien d’ouvrir une perspective d’adhésion, même à long terme, privent l’Ukraine d’un puissant ressort dans la transformation de son système politique et économique. C’est que l’Union européenne n’a ni digéré l’élargissement et l’échec de la Constitution ni opéré de choix clair face à une Russie qui cherche à maintenir l’Ukraine dans sa sphère d’influence. Le chantage gazier russe que les pays européens se sont empressés de relayer est à cet égard éclairant. Mais paradoxalement, il pourrait contribuer à détacher un peu plus Kiev de Moscou.