Pouvoir et réseau social à l’aune de l’intégration européenne et de l’égalité des genres

Agnès Hubert

La Commission européenne s’est adaptée aux transformations de l’exercice du pouvoir en formalisant la participation des acteurs aux réseaux. Grâce au travail du réseau belge de militantes des droits des femmes, la Cour européenne de Justice a reconnu le principe de l’égalité hommes-femmes. C’est au réseau européen « Femmes et prise de décision » que l’on doit l’augmentation sensible du pourcentages d’élues au Parlement européen. Pour théoriser le rôle des réseaux, il est indispensable de prendre en compte les changements intervenus dans les rapports entre les hommes et les femmes et de reconnaître l’apport spécifique des femmes.