Pourquoi le Vert n’est-il pas encore dans le fruit ?

Luc Van Campenhoudt

Les Verts suscitent des questions qui ne se posent pas, ou si peu, à propos des autres partis. Ces questions peuvent sembler futiles. Par exemple, comment expliquer l’irritation, l’agressivité voire le mépris qu’ils attirent dans certains milieux (notamment de classe moyenne supérieure) alors qu’à priori, ils ne feraient pas de mal à une mouche ? Ou encore, comment parviennent-ils à faire de la politique alors que tout, dans leurs valeurs et leurs comportements, semble indiquer qu’ils détestent la politique, avec ce qu’elle implique comme violence à l’égard de ces valeurs ? Ces questions candides constituent une entrée latérale pour éclairer le rapport complexe des Verts à la société et au pouvoir.