Pour une théorie de la transparence

Laurent De Sutter

La transparence est devenue une des plus importantes clés de lecture du monde contemporain. Mais de quelle clé s’agit-il ? La généralité des problèmes qu’elle prétend couvrir, ainsi que la généralité des solutions qu’elle prétend soutenir, ne signale-t-elle pas, au contraire, qu’il s’agit de rendre illisible ce qui, autrement, aurait pu être compris ? Pour répondre à cette question, toutefois, il convient deprendre du recul et de considérer ce que la transparence fait, c’est-à-dire quel monde elle prépare. Et lui opposer un autre monde, structuré suivant d’autres règles, en tentant de substituer à sa trop grande généralité une singularité à hauteur des problèmes qui le hantent.