Pour une Belgique à quatre Régions

Olivier Dupuis

Si on changeait d’approche ? Si l’on commençait par chercher un point d’équilibre où pourraient se retrouver celles et ceux qui continuent à croire en la valeur ajoutée de la Belgique, celles et ceux qui veulent lui donner une dernière chance, celles et ceux qui croient en l’indépendance de leur Région respective et, enfin, celles et ceux qui estiment que, quels que soient les choix qui prévaudront, il faut se prémunir dès à présent de tout risque de débordements violents en créant une procédure constitutionnelle qui encadre une décision éventuelle de sécession par une Région ou l’autre ?