Politiser la question fiscale

Pierre Reman
Social.

Souvenons-nous du retour du cœur. On est en 1988-1989, les partis libéraux sont renvoyés dans l’opposition et un gouvernement social-chrétien-socialiste voit le jour sous la bannière du retour du cœur et du cœur aux chiffres. Que faire de al réforme fiscale concoctée par la majorité défunte ? La jeter à la poubelle, l’amender ou la mettre en œuvre. Pas d’hésitation, il faut la mettre en œuvre plus vite et plus fort. Tant pis pour les esprits chagrins qui estimaient avec septante-deux économistes qu’il fallait repenser la réforme pour en faire un instrument de promotion de l’emploi des personnes les moins qualifiées.