Politique de l’hospitalité contre déferlante réactionnaire

Martin Deleixhe

Peut-on opposer un contrediscours face à la déferlante réactionnaire qui se traduit jusque dans les urnes ? Ne pourrait-on, en s’inspirant de Derrida, proposer une « politique de l’hospitalité » consistant en « une ouverture inconditionnelle des frontières à leur remise en cause » ?