Plagiat étudiant à l’université, pour une approche en nuances de gris

Renaud Maes

Le plagiat étudiant serait-il un fléau de l’époque ? Au regard de l’importance que le sujet a prise dans les médias, le diagnostic s’impose. À y regarder de plus près, il convient de le nuancer. Les logiciels servent en réalité de filtre social puisqu’ils ne détectent que les plagiaires les plus maladroits, ceux qui ne peuvent s’offrir un « nègre académique ». Au-delà, quel est le sens du plagiat ?