Peut-on honorer un négationnisme antiarménien ?

Haïr Oron

Docteur en histoire et maitre de conférence au Seminar Ha-Kibboutzim, Yaïr Oron fut l’auteur en 1994 d’un manuel scolaire où était abordée la question du génocide arménien, La banalité de l’indifférence. En janvier 1995, après une vive polémique, le ministre de l’Education Amnon Rubinstein (Meretz) refusait d’inscrire ce livre dans le programme de cours des lycées, refus corrigé par la récente décision de son successeur Yossi Sarid. Dans un article dont nous reproduisons les extraits les plus significatifs, Yaïr Oron lançait dans Haaretz le débat sur Bernard Lewis.