Penser le pouvoir en réseau

Luc Van Campenhoudt

La notion de réseau social apparaît aujourd’hui comme un outil théorique indispensable pour penser le pouvoir. La principale raison en est la multiplication et l’extension des échanges entre partenaires du processus de décision qui ne sont pas liés par des rapports hiérarchiques. C’est à l’échelle mondiale (la globalisation) et européenne que le phénomène a principalement été souligné. Mais l’observation vaut tout autant à l’échelle des sociétés nationales et de leurs composantes.