Paysage non gouvernemental : pression technocratique et logique du marché

Emmanuel KlimisLaurent Atsou
coopération nord-sud, Développement, aide.

La coopération non gouvernementale au développement a toujours été soucieuse de son autonomie. Mais l’argumentaire qui invoque la nécessité d’adapter le cadre belge aux prescrits internationaux et qui justifie les récentes réformes semble toucher ce secteur de plein fouet. Un éclaircissement de la teneur et des conséquences de ces réformes est d’autant plus important que ces acteurs non gouvernementaux, qui sont sans doute les plus connus du public, forment un ensemble diversifié, dont les ONG ne sont qu’une partie, importante certes.