PLP (Parti de la Liberté et du Progrès - francophone)

• le 16 décembre 2015
Belgique (België), Bruxelles (Région) / Brussel (Gewest), partis politiques, Communautaire, Wallonie, PLP, PLPW, PRLW, Libéral (Belgique), PLDP.

Parti de la Liberté et du Progrès (1968-1971)

En 1968, suite à la scission violente de l’Université catholique de Louvain (UCL), le PLP unitaire (fondé en 1961) se scinde de facto en deux partis : un PLP francophone et un PVV néerlandophone. Le divorce est officialisé en 1972.

Entretemps, en 1971, les francophones la fédération bruxelloise (conservatrice et unitariste) du PLP francophone font eux-mêmes sécession, fondent un PLDP spécifiquement bruxellois et s’allient au FDF.

En 1972, lorsque la scission linguistique entre PLP et PVV est officiellement actée, le PLP se présente aux électeurs wallons sous le nom de PLPW (Parti de la Liberté et du Progrès en Wallonie).

En 1976, le ralliement au PLPW de députés et sénateurs du RW (Rassemblement wallon) débouche sur la création du PRLW (Parti de la Réforme et des Libertés de la Wallonie).

De 1971 à 1979, il existera donc 2 partis libéraux francophones : un PLPW (ensuite PRLW) fédéraliste en Wallonie et un PLDP unitariste à Bruxelles.