Nouveaux visages du CDH bruxellois

Paul Wynants

L’agglomération bruxelloise est devenue multiethnique et multiculturelle. À mesure que les années passent, une part non négligeable des populations d’origine étrangère qui s’y sont fixées opte pour la nationalité belge. De la sorte, le corps électoral de la capitale s’élargit et se diversifie. Les partis s’adaptent progressivement à cette nouvelle donne. Sur leurs listes et dans leurs structures, ils font place à des hommes et à des femmes venus d’autres horizons. On assiste, dès lors, à un renouvèlement partiel du personnel politique, phénomène sain dans une démocratie.