Nous ne désirerons pas sans fin

Renaud Maes

La marchandisation du désir permet de pallier l’effondrement du système capitaliste. Les algorithmes d’applications, comme Tinder et Freeletics, qui forme le « biotope numérique » d’un utilisateur, participent de ce mécanisme. Par leur entremise, c’est jusqu’à la recherche de liberté et d’amour qui sont mises au service de l’accumulation.