Nationalismes sans nations

Albert Bastenier

En vue de ne pas sortir à reculons de l’impasse belge, ce qui serait pour eux la pire des façons de le faire, les francophones doivent se convaincre que la séparation, confédérale ou totale, est devenue non pas l’idyllique, mais la moins insatisfaisante issue au désaccord entre les communautés ethniques de la Belgique révolue.