Nation et démocratie. 1890-1921

Geneviève Warland

En juin 2006, un colloque bilingue intitulé Natie en democratie - Nation et démocratie réunissait une série de professeurs et chercheurs affiliés, pour la plupart, à des universités belges. 1890-1921 est apparu aux organisateurs comme une période peu étudiée par l’historiographie belge, nettement moins, par exemple, que l’entre-deux guerres. Or ce moment charnière a vu émerger les traits politiques, culturels et socioéconomiques dominants de l’histoire de la Belgique au XXe siècle. L’octroi du suffrage universel tempéré par le vote plural (1893) et celui du suffrage universel pur et simple pour les hommes (1919) ont transformé en profondeur le système politique et la société civile. Parmi les transformations ainsi produites, on retiendra d’abord l’établissement du Parti socialiste belge comme force politique durable, mais aussi la constitution d’un large tissu corporatiste et associatif et enfin l’affirmation de la distinction linguistique entre Flamands et Wallons.
[...]