Nanoéthique, entre mythe et science

Mylène Botbol-Baum

Une archéologie du concept et de ses effets sur nos représentations s’impose avant d’évoquer son impact sur notre manière d’évaluer, en termes éthiques, ces technologies convergentes et leur appropriation imaginaire par le posthumanisme, qui s’appuie sur la cybernétique et les nanosciences pour nourrir le vieux rêve idéaliste du dépassement du déterminisme biologique. Cette association signale la nécessité de repenser un modèle de réflexion éthique qui dépasse la simple éthique procédurale.