Monsieur Météo et le populisme numérique ordinaire

Baptiste Campion

Le feuilleton qui a agité la Belgique francophone au printemps 2013 avait pour titre : « L’affaire Luc Trullemans ». Le point de départ est simple : Monsieur Météo (RTL) a été licencié pour avoir publié sur son mur Facebook des caricatures et textes racistes. Mais ce qui n’aurait pu rester qu’une affaire entre l’auteur des propos et son employeur s’est révélé le point de départ d’un impressionnant buzz défrayant la chronique 2.0. Voilà que chacun se sent tenu d’avoir un avis sur la question. Pour ou contre Luc Trullemans ? Pour ou contre la liberté d’expression ? Pour ou contre les musulmans en Belgique ? Les alternatives sont aussi tranchées qu’absurdes.