Méprises irakiennes

Pascal Fenaux

Alors que l’Irak devrait récupérer une souveraineté formelle le 30 juin prochain, des doutes de plus en plus sérieux pèsent sur la capacité qu’aura le nouveau gouvernement intérimaire à exercer une autorité réelle et légitime. Ces doutes, les États-Unis et l’administration Bush en sont les premiers responsables.