Lettres saoudiennes : une littérature en devenir

Xavier Luffin

La littérature arabe contemporaine est encore largement dominée par les auteurs égyptiens et proche-orientaux - un proverbe arabe ne dit-il pas « Le Caire écrit, Beyrouth publie et Bagdad lit » ? Pourtant, chaque année des auteurs non dénués d’intérêt et issus de pays dits « périphériques » sur le plan culturel - le Soudan, les pays du Golfe, le Maghreb - publient des ouvrages intéressants, dont certains deviennent des best-sellers. Parmi tous ces pays, l’Arabie saoudite occupe aujourd’hui une place particulière, tant par l’engagement de certains de ses auteurs que par l’écho de leurs œuvres dans leur pays et au-delà.