Les relations sociales se "racialisent-elles" ?

Albert Bastenier
Idées-société.

Tenter d’expliquer les tensions et les conflits propres aux sociétés européennes devenues pluriculturelles par une montée du racisme n’est pas une idée vraiment nouvelle. Plus gravement, elle manifeste un piétinement intellectuel à l’intérieur d’un humanisme abstrait qui n’en finit pas de débattre au sujet des rapports entre l’universel et le particulier. Dans l’analyse des problèmes propres aux sociétés multiculturelles de l’Europe contemporaine, n’y a-t-il pas lieu de préférer le paradigme ethnique à celui de la race ?