Les minerais du sang ou les avatars de la bonne conscience

Jean-Claude WillameChristoph Vogel

Contre toute attente, le Parlement européen a voté le 20 mai à une forte majorité un texte « fort » imposant une « conformité obligatoire » pour tous les importateurs d’étain, de tantale, de tungstène et d’or qui s’approvisionnent dans les zones de conflit. En plus de cela, les sociétés intervenant en aval, c’est-à-dire les 880000 entreprises de l’UE potentiellement affectées qui utilisent ces minerais dans la fabrication de produits de consommation, auront l’obligation « d’informer des mesures qu’elles prennent pour identifier et traiter les risques dans leurs chaines d’approvisionnement des minéraux et des métaux concernés ».